Site mis à jour le 03.11.2019

Angelo Enrico DEL BARBA

IMG-20190210-WA0000.jpg

A propos

ANGELO DEL BARBA est né en 1961 à Novate Mezzola au nord de l'Italie.

Déjà doté d’une vive intelligence et d’un sens inné du dessin, le petit Angelo est la coqueluche de la classe d’école. À l’âge de 11 ans, il dessine le portrait de l’institutrice. Celle-ci lui offre en remerciement un livre avec une dédicace élogieuse.

Angelo repense à sa jeunesse : « Mon père travaille dur comme tailleur de pierre. Afin d’apprendre à parler plusieurs langues, je choisis une formation qui me permette de voyager. J’entre à l'école hôtelière, plutôt qu'aux beaux-arts qui m’attiraient déjà ».

LEADERSHIP

Organisation et exécution de banquets. Sitôt sorti de l’école hôtelière italienne, le jeune Angelo débarque à l’hôtel Méditerranée de Genève en 1982 où il débute dans le métier du service en salle à manger. Jusqu’à 25 ans, le jeune homme acquiert de l’expérience dans les palaces « cinq étoiles » en Angleterre et en Allemagne.

Le retour dans son pays natal ne correspond pas à ses espérances de carrière hôtelière. Il a trop envie de réussir ailleurs. Son père le comprend, sa maman ne supporte pas l’éloignement d’avec son fils.

En Suisse, son ascension professionnelle le conduit de premier maître d’hôtel à directeur « banquet et restauration ». Un équilibre difficile à tenir entre les horaires de travail à rallonges et sa famille.

Une formation d’agent de voyage l’amène à créer sa propre agence : ISATOUR en 1998.

S’ensuit une traversée du désert, dit Angelo.

A 50 ans, il effectue un virage à 180 degrés. Viennent alors des années de repli, d’apprentissage silencieux, qui lui permettent de se forger un style et une personnalité qui se veut libérée. L’homme ne laisse pas l’obscurité gagner sur la lumière. Une de ses lucioles enflamme le feu de sa conviction artistique qui éclaire sa voie depuis 2016. Un univers nouveau, inconnu, s'ouvre à lui. Angelo explore l’aquarelle, expose ses premiers tableaux, reçoit ses premiers prix lors de concours. 
Son combat, pour un mode de vie sain, est à la source de la sobriété étant de rigueur actuellement. Les astres rattrapent positivement ce presque soixantenaire qui assouvit l’une de ses passions en devenant guide à l'association AstroPléiades de Blonay. L’aquarelle dépasse vite sa propre orbite. 
 
ATTITUDE CRÉATIVE

La sensibilité d’Angelo Del Barba se dégage à travers le jeu des couleurs entremêlées de lumière.   Il capte un moment précis, le ressent, le photographie. Le marathon commence : sa future aquarelle prend forme dans sa tête avant même de l’avoir ébauchée. Il ne lui reste plus qu’à poser les formes, superposer les teintes, accentuer les contrastes entre le clair et l’obscur. 
 
AN 2019

Angelo Del Barba fait partie de la délégation suisse à Fabriano, ville située au centre de l’Italie, dans la province d’Ancône. Il y présente son tableau La vague au festival de Fabriano in Acquarello où plus de mille artistes exposent leurs aquarelles 
                                                                                      

Texte écrit par MaryLis Schindelholz 2019

IMG-20190209-WA0004.jpg